Les artistes : 

Léo Boucher Hardy 

Léo commence le cirque à l’âge de 4 ans à l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-bois (ENACR), en Ile-de-France. En parallèle, il suit des cours de trompette et de batterie durant une dizaine d’année.

Passionné de cirque, il entre en formation préparatoire au Centre Régional des Arts du Cirque de Lomme (CRAC), près de Lille. Il continuera ensuite sa formation à l’ACAPA, à Tilburg (Pays-Bas), durant deux ans.  En plus du diabolo, Léo pratique la danse et l’acrobatie dont il se sert régulièrement dans ses numéros. 

Passionné par les plantes, leurs bienfaits et les manières de les manipuler, Léo se voit très proche de la nature et de ses habitants. Il tente de mélanger ses valeurs et ses loisirs  au cirque.

Adepte du Do It Yourself, il prend plaisir à inventer et fabriquer objets et œuvres qui prennent parfois placent dans ses numéros.
 

Thomas Staath 

Thomas découvre le cirque à l’âge de 8 ans. Dès 11 ans, il entre dans une troupe semi-professionnelle spécialisée dans l’événementiel. Il s’intéresse alors à tous les aspects du cirque, monte des chapiteaux, donne des cours, s’occupe du son et de la lumière de plusieurs spectacles tout en continuant à pratiquer la jonglerie de rue.

Il entre ensuite en formation préparatoire, puis artistique, au Centre Régional des Arts du Cirque de Lomme (CRAC) où il rencontre son professeur, M. Tian et se spécialise en mât chinois.

 

Thomas est artiste pluridisciplinaire, en plus du mât chinois, il travaille les équilibres sur tronçons d’arbres, la jonglerie : diabolo et objets insolites (pneu, couteau, feu, hache... ) et l’acrobatie.

Il trouve en lui une résonance dans les disciplines traditionnelles d’Alsace d’abord, puis du reste du monde, telles que la danse mais aussi le «  Timbersport  » (jeux de bucheron), la force Basque evantadores, le Highland game et le Fullsterkug Iceland (épreuve traditionnelle de force).
 

L'équipe

Virginie

Virginie découvre les arts du cirque à l'adolescence, en compagnie d'Isaac et de Léo. Elle crée une association en Ile-de-France, la Compagnie Oneïra, pour circassiens et circassiennes occasionnel.le.s. Entrainement libre, stages d'initiation aux arts du cirque et événements rythmeront la vie de l'association jusqu'à sa fermeture en 2018.

 

Après de multiple formation, dont un CAP Verrier à la main et un BPJEPS Animation Culturelle,  elle s'installe en Guadeloupe pour exercer le métier d'animatrice de cirque auprès d'enfants et pré-adolescent.e.s et puis reviens en Alsace pour obtenir un DEJEPS Animation Socio-Culturelle ou Educative. Elle s'est également formée en tant que chargée de diffusion/production dans le spectacle vivant et a participé à la formation "Cirque et inclusion" que propose l'association Par Haz'Art.

Très investie dans la compagnie, elle prête main-forte sur l'administration, la diffusion, la compta et la com'!

Isaac

Si vous avez besoin d'un conseil, allez donc voir Isaac!

Avec un parcours bien complet et des yeux de lynx, il est le relecteur et conseiller de la compagnie. Pour les dossiers, pour la com', pour à peu près tout!

Autre pilier des PCCR, il aime également flâner dans la nature.

Après des études de lettres puis de cinéma, il travaille dans une entreprise de sculpture, puis occupe un poste de médiateur culturel avant de se reconvertir dans l'écologie urbaine.

 

Actuellement inscrit en formation mêlant nature et urbanisme , il est également danseur depuis 6 ans dans la troupe Poplité Mobilis (compagnie de danse contemporaine), installée à Montpellier.

Anne

Anne est la Dame aux doigts de fée de la compagnie.

Ostéopathe, première fan et soutien des PCCR, sa porte est toujours ouverte pour remettre à sa place ce qui s'est justement déplacé, que ce soit un muscle, un os ou une énergie.

Avec douceur et amour elle accompagne la compagnie, depuis ses débuts, dans son bonhomme de chemin et apporte sagesse, réflexion et délicatesse à l'équipe.

Site ostéopathie